Retour aux Actualités

Une technologie pour détruire les coronavirus des surfaces développée par Serge Ferrari

Serge Ferrari va proposer des toiles qui intègrent des propriétés antivirales.

Le Groupe Serge Ferrari annonce avoir développé et breveté une technologie destinée à ses membranes composites pour réduire la charge virale des coronavirus à hauteur de 95% après un quart d’heure de contact, et près de 99,5% après une heure de contact, par rapport à une membrane non-traitée.

Appliquée sur les membranes, cette technologie pourrait, associée aux autres mesures de prévention sanitaire, contribuer à sécuriser les surfaces dans les lieux recevant du public ou à forte fréquentation.

C’est en se basant sur les propriétés des particules d’argent que les équipes R&D de Serge Ferrari ont développé une technologie permettant d’éliminer les coronavirus. Pour ce faire, elles ont travaillé et évalué différentes technologies sur des membranes du groupe pour empêcher les toiles de devenir des surfaces de propagation des virus et des bactéries et contribuer ainsi à réduire le risque et la vitesse de contamination.

Grâce à cette nouvelle technologie, Serge Ferrari va proposer des toiles qui intègrent des propriétés antivirales pour des applications notamment dans le domaine de la santé.

Au-delà de ces usages, la technologie brevetée de Serge Ferrari pourrait être également appliquée sur les produits utilisés dans les lieux recevant du public ou à forte fréquentation tels que les écoles, crèches, les bureaux, commerces, cafés-hôtels-restaurants, les espaces culturels et de loisirs et les transports en commun.

Découvrir aussi...