Retour aux Actualités

MDB Texinov, un partenaire clé du projet MINERVA

Epygon, première technologie de remplacement de la valve mitrale

Lancement de MINERVA, la première étude clinique d’Epygon chez l’homme.

La valve peut potentiellement devenir un nouveau paradigme dans le traitement des patients souffrant de régurgitation mitrale fonctionnelle. Il s’agit d’une valve qui vise également à améliorer la fonction ventriculaire gauche.

Epygon a reçu début mai 2,3 millions d’Euros de subventions et avancers remboursables de Bpifrance dans le cadre du projet PSPC MINAVA

Epygon est la première technologie de remplacement de la valve mitrale transcathéter « physiologique » imitant la valve native conçue pour obtenir de meilleurs résultats cliniques.

À propos du projet PSPC MIVANA :

Le projet PSPC MIVANA a été conçu pour créer une filière de dispositifs médicaux implantables innovants ciblant la valve mitrale. Ce projet collaboratif innovant est porté par Affluent Medical (Epygon et Kephalios), start-up pionnière et leader d’un segment de marché en expansion : les dispositifs cardiaques implantables.

Le projet implique également deux autres partenaires :

− MDB Texinov, PME spécialiste du textile technique, intervenant sur la conception et l’automatisation des procédés d’assemblage et l’industrialisation des nouveaux produits.

− L’Institut Français du Textile et de l’Habillement (IFTH) intervenant sur la sélection des matériaux/structures textiles et la conception des prototypes des machines d’assemblage.

Le projet vise à développer deux Dispositifs Médicaux Implantables (DMI) cardiovasculaires propriétaires pour traiter les maladies de la valve mitrale à différents stades, par sa réparation ou son remplacement.

Ce projet de R&D, accompagné et labellisé par les pôles de compétitivité Eurobiomed (Marseille, Montpellier pôle porteur), Techtera (Lyon) et Medicen (Paris), est lauréat de l’appel à projets PSPC (Projets Structurants Pour la Compétitivité) de Bpifrance Financement.

Le consortium MIVANA a prévu d’investir près de 30 millions d’euros et il est financé à hauteur de 8,6 millions d’euros.

Lien vers le communiqué de presse.